Algérie : les producteurs de pommes de terre de Bouira sont en colère

Les producteurs de pomme de terre de la région de Bouira attendent l’aide de l’Etat avec impatience. Ils ont bloqué lundi avec leur production la nationale qui relie le centre à l’Est du pays.

Les agriculteurs de la wilaya de Bouira (sud-est d’Alger) ont bloqué lundi la route nationale n°5 reliant le centre et l’Est du pays. Les manifestants y ont déversé des pommes de terre pour exprimer leur colère. Ils
reprochent au pouvoir de ne pas avoir tenu ses promesses. Il devait les aider à commercialiser leur récolte. Le prix du kilogramme de pommes de terre ne cesse par ailleurs de baisser. Il est passé de 70 dinars à 12 dinars. Le soutien au seuil de 20 dinars qui leur aurait été promis par le gouvernement se fait toujours attendre. Les agriculteurs craiquent de perdre leur récolte avec les grandes chaleurs.

Leur production risque d’être perdue

En pertubant le trafic routier lundi, les agriculteurs voulaient attirer l’attention des pouvoirs publics sur leur situation « critique». Elle risque, selon eux, de s’inscrire dans la durée si une solution appropriée n’est pas trouvée d’ici quelques jours. La chute du prix de la pomme de terre, un élément de base dans la l’alimentation algérienne, a précipité leur « déclin ». Ils demandent à l’Etat, qui leur aurait demandé d’augmenter la production pour faire baisser les prix de la tubercule, de prendre ses responsabiltés.

Les producteurs de Bouira menacent de durcir leur mouvement.
Ils ont protesté pour la première il y a 6 mois en organisant un sit-in devant le cabinet du wali. Il avait été alors attentif à leurs doléances.