Algérie : les étudiants organisent un mouvement de protestation contre la Présidentielle

Manifestations en Algérie

Alors que la prochaine élection présidentielle est prévue pour le 12 décembre et que le processus électoral pour le vote des citoyens nomades doit débuter ce 10 décembre dans le Sud du pays, de nouveaux mouvements sont organisés par les étudiants pour s’opposer à la tenue du scrutin. Lesdites manifestations ont lieu dans plusieurs régions.

Dimanche 9 décembre, un appel de rassemblement général de tous les étudiants avait été lancé par les responsables des organisations estudiantines algériennes. A Constantine, Alger, Mostaganem ou encore à Bejaïa, plusieurs centaines d’étudiants se sont réunis pour défiler et s’opposer à la tenue de l’élection présidentielle prochaine.

Le cortège des contestataires a rencontré une fois dans la capitale un autre cortège constitué de citoyens qui sont pour la tenue effective de l’élection. Pour éviter les déconvenues, la police est rapidement intervenue pour disperser la foule des jeunes étudiants. Plusieurs manifestants ont été interpellés.

Dans la soirée du même jour, les forces de l’ordre ont fait échouer un rassemblement qui devrait avoir lieu à Oran. Cette intervention a fait 5 blessés graves. Depuis le début du processus électoral, les manifestants organisent un mouvement à chaque début de soirée pour exprimer leur opposition par rapport à cette élection qu’ils considèrent comme une mascarade.

Dans un discours tenu le 9 décembre, le chef d’état-major de l’armée d’Algérie s’est dit prêt à se confronter aux personnes qui tenteraient de porter atteinte à la sérénité et à la paix au jour du scrutin. Les partis d’opposition appellent leurs partisans à rejeter le scrutin sans faire recours aux actes de violence.

https://twitter.com/aribi11225354/status/1204344321719320579