Algérie : les chiffres de la crise sociale

En prenant connaissance des chiffres de la pauvreté, la société algérienne replonge dans la grisaille d’une crise sociale qui va crescendo. Et divise la majorité.

12 millions d’Algériens vivent en dessous du seuil de pauvreté. Environ 1/3 de la population totale du pays. A cela, vient s’ajouter le triste bilan du chômage : 2,3 millions de sans-travail sur une population active évaluée à 9,38 millions de personnes en 1997, portent le taux de chômage au-dessus de la barres des 20%.

Une situation qui n’est pas prête de s’arranger avec l’embellie économique mondiale puisque de sources officielles, seulement 4% des demandeurs d’emploi trouvent satisfaction.

Ces chiffres fournis par le Ministre de l’emploi et de la protection sociale, Bouguerra Soltani, ravivent les tensions alors que le projet de loi des finances fait l’objet d’âpres débats au parlement.

FMI montré du doigt

Les députés du parti au pouvoir, le Rassemblement national démocratique (RND), se seraient montrés particulièrement critiques à l’égard du ministre des finances, M Benachenhou et l’ensemble du Ministère, considérant comme médiocre son projet de réforme du système bancaire. Le RND critique particulièrement le manque de mécanismes de contrôle et de gestion des crédits extérieurs alors que les ajustements structurels imposés par le Fonds monétaire international (FMI) sont désignés comme responsables de la détérioration de la situation sociale. Selon la presse algérienne, 1000 entreprises locales ont mis la clé sous la porte et 400 000 travailleurs ont été licenciés depuis la mise en place de réformes favorables à l’institution de Bretton Woods.

Ces dissensions ouvertes au moment même où le pouvoir doit faire face à une contestation sociale de plus en plus vive trahit une grande fébrilité au sein de l’équipe gouvernementale.

La Caisse d’assurance chômage (CNAC) s’apprête à radier 88 000 chômeurs en fin de droits et que le nombre de bidonvilles qui ont poussé comme des champignons aux portes des grandes villes atteint le chiffre record de 169 000.