Algérie : le PM Sellal démissionne pour diriger la campagne de Bouteflika

Abdelmalek Sellal, Premier ministre algérien, démissionne ce jeudi pour devenir le directeur de campagne du Président Abdelaziz Bouteflika qui compte briguer un quatrième mandat présidentiel.

Abdelmalek Sellal, Premier ministre algérien, démissionne ce jeudi pour devenir le directeur de campagne du Président Abdelaziz Bouteflika qui compte briguer un quatrième mandat présidentiel.

Bouteflika, âgé de 77 ans, a annoncé sa candidature à la Présidentielle du 17 avril lors d’une apparition publique retransmise à la télévision, alors que sa voix était à peine audible. Quoiqu’affaibli, Abdelaziz Bouteflika est pratiquement assuré d’emporter l’élection présidentielle du 17 avril prochain, surtout qu’il a le soutien du Front de libération nationale (FLN), qui se trouve être le parti au pouvoir, qui avec l’armée, a la main mise sur la politique algérienne depuis 1962, date de l’indépendance en Algérie.

Victime d’un accident vasculaire cérébral en avril 2013, Abdelaziz Bouteflika n’a pu reprendre ses fonctions qu’à l’issue d’une longue hospitalisation en France, au centre des invalides pour les grands handicap. De retour en Algérie le 16 juillet 2013, Bouteflika a poursuivi sa convalescence et se fait très rare en public. Suffisant pour que l’opposition s’insurge et indique l’état de santé du président pose des questions sur sa capacité à gouverner.