Algérie: le Haut conseil islamique condamne le déjeuner des non-jeuneurs

Le Haut Conseil Islamique algérien a condamné « avec force » le déjeuner organisé samedi par des non-jeuneurs, en plein ramadan, pour revendiquer leur liberté de conscience, dans un communiqué publié ce mercredi par le quotidien gouvernemental El-Moudjahid.

Samedi, quelque 500 « dé-jeuneurs » avaient organisé une manifestation en plein centre de la ville kabyle de Tizi Ouzou (100 km à l’est d’Alger) mangeant, buvant et fumant pour dénoncer à leurs yeux « l’inquisition » du pouvoir et « l’instrumentalisation de la religion », selon leurs dires.

« Nous condamnons avec force cette attitude qui relève de la provocation et de l’exhibitionnisme », déclare le HCI qui critique cette « minorité d’individus » qui ont affiché « avec ostentation leur non respect du jeûne en plein jour ».

L’instance officielle affirme sa « solidarité avec la population de Tizi Ouzou et à sa tête les imams et les forces politiques représentatives de la région qui se sont fermement opposés à cette minorité de semeurs de discorde ».