Algérie : le général Toufik limogé, la succession de Bouteflika se précise

En Algérie, la succession à la tête de l’Etat se précise. Le Président Abdelaziz Bouteflika et son entourage s’y attèlent depuis qu’ils ont la mainmise sur l’armée et les services de renseignements.

Qui va succéder à Abdelaziz Bouteflika en Algérie ? La question est sur toutes les lèvres en Algérie. Deux jours après le limogeage du général Toufik, les préparatifs de l’après-Bouteflika s’accélèrent. Le Président et son entourage, qui contrôlent désormais l’armée ainsi que les services de renseignements, peuvent s’atteler à préparer la succession d’Abdelaziz Bouteflika en toute sérénité.

Une succession sous contrôle

Abdelaziz Bouteflika, bien que affaibli par la maladie à la suite d’un AVC, compte bien contrôler sa succession. C’est du moins l’avis du politologue Rachid Grim pour qui, « maintenant, on passe à la deuxième étape : la succession du Président de 78 ans. Il se prépare à laisser le pouvoir mais en contrôlant sa propre succession ». Selon un ancien fonctionnaire de la Présidence, « Bouteflika prend des conseils mais décide lui-même malgré sa maladie parce que personne ne connait le sérail autant que lui ».

En dépit du fait que le Président algérien avait affirmé, en juillet dernier, qu’il souhaitait finir son quatrième mandat qui s’achève en 2019, le pouvoir se prépare au pire et prévoit la succession d’ores et déjà. Mais qui succédera à Abdelaziz Bouteflika ?

Saïd Bouteflika, prochain Président algérien ?

Pour certains observateurs, Saïd Bouteflika, le frère du Président algérien va lui succéder. Une hypothèse à laquelle ne croit pas Rachid Grim, qui est d’avis que « Bouteflika veut juste mettre ses proches à l’abri d’éventuels règlements de compte après son départ ». Selon le directeur de cabinet de la Présidence, « le Président ne prépare pas son frère à lui succéder, Saïd Bouteflika n’est pas quelqu’un qui est en train d’agir en ce sens ».

Agé de 58 ans, Saïd Bouteflika, ancien syndicaliste et ancien professeur à l’université des sciences et de la technologie d’Alger, a rejoint la Présidence comme conseiller spécial à l’élection de son frère aîné, en 1999. Abdelaziz Bouteflika, natif de Oujda, est le 5ème président de la République algérienne démocratique et populaire, depuis le 27 avril 1999. Il détient actuellement le record de longévité à la tête de ce pays d’Afrique du Nord.

Lire aussi :

 Algérie : Bouteflika limoge le puissant chef du renseignement