Algérie : la société civile marque son soutien aux Palestiniens

Le déluge de feu qui s’abat sur la Bande de Gaza et sa population n’a pas laissé insensible la société civile algérienne qui a exprimé son mécontentement et sa solidarité avec le peuple palestinien. Un rassemblement de soutien au peuple palestinien a été organisé, lundi, à Alger, à la maison de la presse.

Notre correspondant en Algérie

Un rassemblement grandiose a été organisé, mardi, à Alger, par un groupe d’intellectuels, de journalistes et des représentants de la société civile algérienne pour exprimer l’indignation du peuple algérien quant à la situation catastrophique qui prévaut dans la Bande de Gaza.

A la maison de la presse Tahar Djaout, lieu de cette manifestation, plusieurs personnalités politiques et représentants de la société civile algérienne ont exprimé leur « solidarité indéfectible » au peuple palestinien sous lequel plane toujours « les risques et le danger ». La communauté palestinienne établie en Algérie y a également pris part, en l’occurrence Abou Ahmed, le représentant du mouvement Hamas en Algérie.

Pour dénoncer les raids aériens israéliens sur la
Bande de Gaza et pour exprimer leur solidarité et leur soutien à la population, les intervenants n’ont pas été tendres à l’égard de l’Etat hébreu, qualifié de «barbare» responsable des « crimes ».

L’Appel de l’initiative algérienne indépendante pour la Palestine

Ce rassemblement de solidarité était aussi l’occasion de lire un appel (Appel de l’initiative algérienne indépendante pour la Palestine) qui exhorte les Palestiniens à résister davantage. Les signataires, en grand nombre, de cet appel soutiennent que «l’extermination collective» que subit le peuple palestinien «est de loin plus grave que l’Holocauste, mythe fondateur de l’entité sioniste».

Abdelhamid Mehri, ancien secrétaire général du FLN (Front de libération national) et ancien responsable du Congrès national arabe était aussi présent. Lors de son intervention, il a exprimé son indignation quant aux raids israéliens, non sans exhorter la communauté internationale à s’impliquer davantage en faveur de la cessation des hostilités.

Le président de la Ligue algérienne des droits de l’homme (LADH), Me
Hocine Zahouane, n’a pas, lui aussi, manqué à l’appel. Il a dénoncé les raids israéliens sur la bande de Gaza et sa population qui continue de souffrir le martyr. Les palestiniens établis en Algérie, se sont montrés solidaires avec leur frères sous lesquels continue de s’abattre le déluge de feu de l’artillerie israélienne.