Algérie : la police empêche une marche de protestation de ressortissants marocains

La police algérienne aurait empêché une manifestation de ressortissants marocains sur son sol. Ces derniers voulaient battre le pavé et en ont été empêchés par les forces de sécurité du voisin algérien.

D’après la chaîne TV Al Hayat et le quotidien El Khabar une manifestation aurait dû avoir lieu, ce dimanche 14 juin 2020, au siège du ministère algérien des Affaires étrangères, à Alger, mais celle-ci a été empêchée par la police algérienne. Auparavant, les ressortissants marocains auraient, selon ObservvAlgerie, cherché à rencontrer l’Ambassadeur du Maroc en Algérie, en vain. Mais qu’est-ce qui serait à l’origine de cette manifestation ?

Des Marocains toujours coincés en Algérie, en attente de leur rapatriement, ont décidé de manifester leur colère à travers cette marche. Et toujours selon les médias, ce mouvement de colère serait dû au « refus de l’ambassadeur » du royaume à Alger d’accueillir les manifestants toujours dans l’attente de leur rapatriement au Maroc, alors que le dernier vol en date remonte au 4 juin.

Probablement que les relations tendues entre le royaume du Maroc et l’Algérie y sont pour beaucoup comme peut en témoigner cette discussion très animée entre un groupe de Marocains et l’ex-consul à Oran, Boutaher Aherdane, le 13 mai dernier. Ces derniers déploraient les mauvaises conditions dans lesquelles ils vivaient ; des propos qui ont poussé l’ex-consul à traiter l’Algérie d’Etat « ennemi ».

A ce jour, de nombreux Marocains eux aussi bloqués adoptent des sit-in en guise de protestation devant les consulats et ambassades du royaume un peu partout en Europe.