Algérie : la marche contre le « système » maintenue

Malgré les promesses du pouvoir de lever l’état d’urgence et de prendre des mesures pour répondre aux attentes des Algériens, l’opposition a maintenu son appel à redescendre dans la rue samedi à Alger, Oran et d’autres villes du pays. « La prochaine manifestation de samedi se prépare très bien. Il y a moins de peur », a déclaré à l’AFP Fodil Boumala, un membre fondateur de la Coordination nationale pour le changement et la démocratie (CNCD). « L’Algérie est vraiment en marche pour un changement », a-t-il ajouté. Samedi dernier, ils avaient été 2000 à braver l’interdiction de défiler promulguée par les autorités et les quelque 30 000 membres des forces de l’ordre déployés à Alger.