Algérie: la facture du voyage de Sellal en France fait polémique


Lecture 1 min.
arton46093

Le Premier ministre algérien Abdelmalek Sellal aurait dépensé la somme de 70 000 euros lors de dernier voyage à Paris, début décembre dernier. En ces temps de restriction budgétaire en Algérie, le montant de cette facture fait polémique.

Lors de son déplacement à Paris, au début du mois de décembre 2014, le Premier ministre algérien Abdelmalek Sellal aurait payé une note de 70 000 euros pour son séjour dans un grand hôtel parisien, rapporte Algérie Focus. Alors que le gouvernement algérien a mis le pays au régime de l’austérité, la facture fait polémique, notamment sur les réseaux sociaux.

Réduire les frais de déplacement

Alors que les frais de séjour du Premier ministre algérien et de six ministres de son gouvernement ont été pris en charge par les autorités françaises, la facture payée pour ce voyage a été salée.

La nouvelle a été mal accueillie par nombre d’Algériens, notamment sur les réseaux sociaux, alors qu’Abdelmalek Sellal a demandé à son gouvernement de réduire les frais de déplacements et de réceptions, en ces temps d’austérité.

Cette note de 70 000 euros est largement supérieure aux dépenses liées aux missions des diplomates algériens à l’étranger ou des directeurs généraux du ministère des Affaires étrangères qui ne dépassent pas les 150 euros par jour, selon Algérie Focus.

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter