Algérie : la basilique Saint-Augustin fait peau neuve

La célèbre basilique de Saint Augustin, à Annaba, en Algérie, a été rénovée au terme de plus de deux années de travaux. La renaissance de cet édifice est un évènement.

L’ancienne cité antique d’Hippone (Annaba) a inauguré samedi la restauration de la célèbre basilique Saint-Augustin. Il aura fallu plus de deux ans et demi et près de cinq millions d’euros pour remettre à neuf ce monument historique de l’est algérien. En l’absence du président Abdelaziz Bouteflika, affaibli par la maladie, c’est le président du Conseil de la nation (Sénat), Abdelkader Bensalah qui a assisté à l’inauguration en présence de l’évêque de Constantine, Mgr Paul Desfarges. Selon ce dernier, l’édifice est « un symbole des liens entre les religions ». La Basilique Saint-Augustin doit être « au service du dialogue entre les deux rives de la Méditerranée », estime Mgr Paul Desfarges.

Le bâtiment religieux était source d’inquiétude au début des années 2000. En effet, les infiltrations d’eaux de pluie avaient sérieusement endommagé la bâtisse, d’après Xavier David, chargé du chantier Saint-Augustin et de la basilique Notre-Dame à Alger, en 2010.

L’Algérie, l’Allemagne, la France, mais aussi des entreprises et particuliers, ont mis la main à la pâte pour redonner l’éclat dont mérite ce vestige du XIXe. On retrouve parmi les donateurs privés, le pape Benoît XVI.

Une foule d’ambassadeurs (Italie, Pologne, Espagne, Finlande, Cameroun, Etats-Unis, Argentine, Mexique, Allemagne, Croatie, Norvège, France, Mexique) et le chef de la délégation de l’Union européenne à Alger ont à assisté à la cérémonie d’inauguration.

Saint-Augustin le berbère

Celui qui a façonné la pensée de l’homme occidental moderne est bien Amazigho-Kabylo-Berbère comme les chrétiens de Kabylie aiment le rappeler. Et pour être encore plus clair, il est présenté comme un Africain du Nord précurseur de la pensée civilisationnelle de l’Occident.

Augustin d’Hippone ou Saint-Augustin est né dans le municipe de Thagaste le 13 novembre 354. Il était un philosophe et théologien d’origine berbère. Personnage respecté et controversé de son époque, Saint-Augustin était l’un des 35 docteurs de l’Eglise et l’un des quatre Pères de l’Eglise. Bien que ses écritures soient profondément romaines, Saint-Augustin avait parfois tendance à laisser apparaître ses origines comme dans son livre « Les Confessions ». Il revendique sa langue maternelle qu’est le berbère (numide). Augustin d’Hippone était incontestablement l’un des penseurs les plus influents de son époque et ce, jusqu’au XVIIe siècle.

Augustin d’Hippone décède le 28 août 430 à Hippone (actuelle Annaba). Ce redoutable orateur et rhéteur laissa derrière lui une œuvre considérable dont trois de ses livres sont particulièrement connus : « Les Confessions », « La Cité de Dieu » et « De la Trinité ».