Algérie : l’ex-correspondant de « France 24 » Moncef Ait Kaci libéré

Moncef Ait Kaci

L’ex-correspondant de France 24 en Algérie, Moncef Ait Kaci, et le réalisateur Ramdane Rahmouni, ont été libérés, hier mercredi 29 juillet.

Après avoir été interpellés, puis placés en détention provisoire à Alger, l’ex-correspondant de France 24 en Algérie, Moncef Ait Kaci, et le réalisateur Ramdane Rahmouni ont été libérés, mercredi 29 juillet. Le journaliste algérien Moncef Aït Kaci a été arrêté le même jour à Alger, sans que son avocat ne puisse préciser les raisons exactes de son interpellation.

Selon des éléments d’information fournis par France 24, le journaliste avait été interpellé en compagnie de son agent technique, Ramdane Rahmouni, qui a été lui aussi libéré, hier mercredi. Toujours selon le journal français, Ramdane Rahmouni avait assuré la couverture technique de l’entretien accordé à France 24 par le Président algérien, Abdelmadjid Tebboune, le 4 juillet dernier.

Il est reproché à Moncef Aït Kaci un défaut d’accréditation de presse auprès des autorités algériennes. Seulement, cette arrestation, même si elle n’a été que de courte durée, a été dénoncée par Reporters sans Frontières, qui évoque une « répression accrue de la liberté de la presse » en Algérie.

« Reporters sans Frontières (RSF) est profondément inquiète de la répression accrue de la liberté de la presse en Algérie : les autorités s’enfoncent dans la spirale infernale de la répression, où de nouvelles mesures arbitraires servent à masquer les précédentes », a dénoncé RSF.