Algérie : intempéries meurtrières à la veille de l’Aïd

La nature s’est déchaînée ces deux derniers jours dans les wilayas de Djelfa et de Naâma, au sud du pays, provoquant la mort de deux personnes et des dégâts matériels importants. Ces intempéries ont débuté deux jours seulement avant l’Aïd el fitr musulman, chose qui compromet le bon déroulement de cette fête religieuse.

Notre correspondant en Algérie

De violents orages se sont abattus ces deux derniers jours dans les wilayas de Djelfa et de Naâma, au sud du pays, provoquant la mort de deux personnes et des dégâts matériels sérieux. Les eaux se sont infiltrées dans plusieurs habitations qui ont été endommagées. Leurs habitants se sont enfuis alors que la liste des sans-abris ne cesse de s’allonger.

Ces intempéries ont provoqué la crue de plusieurs oueds et l’écroulement de quelques murs construits en parpaing, notamment dans la localité de Mecheria, dans la wilaya de Naâma, dans le sud ouest du pays. Les services de la protection civile ont eu à intervenir à de nombreuses reprises pour secourir les personnes en danger.

Les pouvoirs publics mobilisés

Plusieurs personnes ont été emportées par les crues, et l’intervention dans les meilleurs délais des éléments de la protection civile a permis d’éviter le désastre. Les eaux en furie ont même emporté quatre véhicules dont les occupants ont été sauvés par les secouristes, ce qui témoigne de la violence des orages qui interviennent à une période automnale.

Les pouvoirs publics se sont mobilisés pour caser les sans-abris et procéder à la réparation des différentes destructions occasionnées par ce déchaînement de la nature. Outre les dégâts matériels et la mort de deux personnes noyées dans les eaux, plusieurs axes routiers ont été coupés à la circulation ce qui a rendu difficile l’acheminement des médicaments et les denrées alimentaires aux sinistrés qui se comptent par dizaines.

L’approche de la fête de l’Aïd el fitr est vécue dans le deuil et le désappointement par les habitants des régions en question qui se sont solidarisés pour porter assistance aux personnes touchées, conformément aux percepts de la religion musulmane.