Algérie : « Il n’y aura pas d’exploitation » de gaz de schiste, selon Sellal


Lecture 2 min.
arton45402

Le Premier ministre algérien, Abdelmalek Sellal, a effectué une sortie télévisée pour rassurer les contestataires contre l’exploitation du gaz de schiste, annonçant que « les forages expérimentaux vont être stoppés (…). Nos frères doivent être rassurés ».

Le gouvernement algérien recule. Le Premier ministre algérien, Abdelmalek Sellal, a en effet effectué une sortie télévisée, ce mercredi 21 janvier 2015 au soir, pour rassurer les contestataires contre l’exploitation du gaz de schiste, annonçant que « les forages expérimentaux vont être stoppés (…). Nos frères doivent être rassurés ».

Pour Sellal, « il n’y a aucun permis d’exploitation ». Cette phrase, prononcée au cours d’une émission télévisée, est en réponse aux populations de Tamanrasset et d’In-Salah, qui exigeaient la présence du Premier ministre sur l’endroit de la grogne. Abdelmalek Sellal, qui a indiqué que son gouvernement « a un programme d’études d’ici à 2022 pour évaluer les ressources, et c’est ce que nous faisons », a assuré que l’exploitation du gaz de schiste, contre lequel les citoyens du Grand-Sud manifestent depuis trois semaines, n’est pas à l’ordre du jour.

Insistant sur l’étude qui est en cours, le Premier ministre a rassuré : « il n’y aura pas d’exploitation. Il n’est pas à l’ordre du jour du gouvernement ». Abdelmalek Sellal a, pour rassurer davantage, ajouté que « Sonatrach doit d’abord maîtriser la technologie (…). Les forages expérimentaux vont être stoppés (…). Il n’y a aucun permis d’exploitation, nos frères doivent être rassurés ».

Il a en outre annoncé la création prochaine d’un institut de formation à In-Salah, où le premier forage expérimental a été inauguré en décembre dernier et qui est le berceau de la grogne épicentre de la contestation.

Avatar photo
Journaliste pluridisciplinaire, je suis passionné de l’information en lien avec l’Afrique. D’où mon attachement à Afrik.com, premier site panafricain d’information en ligne
Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter