Algérie-France : « Zidane victime d’une guerre des symboles »

En envoyant son avion personnel pour le transporter, le président Bouteflika voulait recevoir Zinédine Zidane l’Algérien, commente le quotidien Le Figaro. Mercredi, le chef de l’Etat a remis la médaille « athir » au champion du monde, la plus haute distinction décernée aux héros de la guerre d’indépendance, en présence de l’équipe de football du Front de libération nationale. Dans la soirée, l’ambassadeur de France a reçu Zidane « le grand Français (…), dans cette maison où le général de Gaulle avait préparé la libération de la France »…