Algérie, Crime contre l’humanité : Emmanuel Macron choque en France

La sortie en Algérie du candidat à la Présidentielle française, Emmanuel Macron, qualifiant la colonisation comme un crime contre l’humanité choque en France.

Des responsables français de droite et d’extrême droite se disent choqués par la sortie en Algérie du candidat à la Présidentielle française, Emmanuel Macron, qualifiant la colonisation comme un crime contre l’humanité choque en France.

« La colonisation fait partie de l’histoire française. C’est un crime, c’est un crime contre l’humanité, c’est une vraie barbarie et ça fait partie de ce passé que nous devons regarder en face en présentant aussi nos excuses à l’égard de celles et ceux envers lesquels nous avons commis ces gestes ». C’est ce qu’a déclaré le candidat centriste lors de sa visite à Alger, en début de semaine.

Sur Twitter, un député du parti Les Républicains, Gérald Darmanin, proche de l’ancien Président français Nicolas Sarkozy, a lancé : « Honte à Emmanuel Macron qui insulte la France à l’étranger ». Pour sa part, Jean-Pierre Raffarin se veule formel : « Opposer les Français, ressortir ces histoires pour diviser, pour remobiliser, je vois bien les soucis électoraux qu’il y a derrière tout ça. Ce n’est pas digne d’un chef d’Etat d’aller agiter des cicatrices qui sont encore très douloureuses ». Le trésorier du Front National, Wallerand de Saint-Just, va plus loin, accusant Emmanuel Macron de « tirer dans le dos de la France ».

A 39 ans, Emmanuel Macron, candidat à la Présidentielle française, est, selon les intentions de vote actuelles, donné qualifié au second tour le 7 mai 2017 face à la dirigeante du FN, Marine Le Pen.