Algérie : cinq militaires dont un officier supérieur tués

En Algérie, cinq militaires, dont un officier supérieur, ont été tués dans l’explosion d’une bombe artisanale, à Médila, à 780 km d’Alger.

En Algérie, cinq militaires, dont un officier supérieur, ont été tués mercredi dans l’explosion d’une bombe artisanale, à Médila, daïra de Négrine, à 780 km d’Alger. C’est ce que rapportent, ce jeudi 15 février 2018, des médias algériens qui citent des sources concordantes.

Selon H24 qui a repris l’information, l’engin explosif, qui était enfoui sous terre aux abords d’une piste fréquentée régulièrement par les forces de sécurité, a sauté au passage d’une ambulance à bord de laquelle se trouvaient des soldats qui devaient rejoindre un détachement militaire en opération de ratissage entre la wilaya de Tébessa et El Oued.

La presse algérienne fait état de deux autres militaires qui ont été grièvement blessés dans cet attentat. L’un des deux blessés a été évacué aux urgences de l’hôpital de Tidjani Haddam de Bir El Ater, alors que l’autre, se trouvant dans un état jugé très grave, a été transporté vers l’hôpital de Constantine. Les dépouilles mortelles ont été transférées vers l’hôpital militaire de Constantine.

Ce drame intervient un mois après que l’armée ait infligé de lourdes pertes au terroristes. En effet, indiqueun bilan des opérations de l’Armée nationale populaire (ANP), au mois de janvier dernier, treize terroristes avaient été abattus en Algérie et 23 éléments de soutien aux groupes terroristes interpellés, alors que cinq autres terroristes se sont rendus aux autorités militaires