Algérie : Bouteflika rempile pour 5 ans

Le scrutin présidentiel d’avril 2009 a pris fin, jeudi, dans les différentes régions de l’Algérie et à l’étranger. Abdelaziz Bouteflika a été reconduit à la tête de l’Etat avec 90,24% des voix. Le taux de participation aux élections a atteint 74,54 %, selon le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, M. Noureddine Yazid Zerhouni.

Notre correspondant en Algérie

La proclamation des résultats à l’élection présidentielle s’est faite ce matin à 10 heures, à l’hôtel El Aurassi, dans la capitale, Alger. Le ministre de l’Intérieur et des collectivités locales, qui y a tenu une conférence de presse, a tenu à saluer la volonté des Algériens et Algériennes qui ont accompli leur devoir électoral qui s’est déroulé, selon ses termes, dans la « transparence » la plus totale. « Le peuple algérien a su dépasser certaines contingences pour accomplir son devoir citoyen malgré quelques incidents et tentatives avortées », a-t-il déclaré.

Abdelaziz Bouteflika est donc reconduit à la tête de l’Etat algérien pour un troisième mandat de cinq ans. Il a obtenu 90,24% des suffrages exprimés, soit près de 12 911 705 voix sur un total de 15.351.305 votants. Ce choix des 8 millions d’électeurs qui se sont exprimés en sa faveur trouverait son explication dans l’aspiration à la « continuité et au développement » du peuple qui cherche fébrilement ses marques.

Il est ainsi loin devant ses concurrents à la magistrature suprême du pays qui ont toutes les peines du monde à lui faire de l’ombre. Ainsi, à l’issue de ce scrutin auquel 20 595 683 d’électeurs sont inscrits avec 1.042.727 de bulletins nuls, la présidente du parti des travailleurs, Louiza Hanoun a récolté 604 258 voix (4,22%), Moussa Touati, 330570 voix (2,31%), Mohamed Djahid Younsi 196 674 (1,37%), Ali Fawzi Rebaine 133.129 voix (0,93%) et Mohand Said Belaid avec 132242 (0,92%). Ils accusent les autorités d’avoir faussé les résultats du vote et gonflé les chiffres de la participation.