Algérie : Bouteflika fait le grand ménage dans la justice

Le Président algérien Abdelaziz Bouteflika a limogé, ce lundi, le Procureur général de la Cour d’Alger, Belkacem Zeghmati. Ce dernier a immédiatement été remplacé par Brahmi Lachemi.

Une semaine après le limogeage du général Toufik, chef du renseignement en Algérie, le Président Abdelaziz Bouteflika a renvoyé, ce lundi 21 septembre 2015, le Procureur général de la Cour d’Alger Belkacem Zeghmati. Une décision qui intervient à la suite d’un mouvement restreint dans le corps des présidents de cours de justice, des procureurs généraux ainsi que des présidents de tribunaux administratifs décidé par le Président algérien.

Belkacem Zeghmati a été remplacé par Brahmi Lachemi. Il lui est reproché d’être impliqué dans de multiples affaires qui ont terni l’image de la justice algérienne. L’ancien Procureur général de la Cour d’Alger a joué un rôle qui a suscité la polémique dans l’affaire du Port d’Alger où des entrepreneurs algériens ont été condamnés à la prison sans avoir bénéficié d’un procès équitable.

Il est aussi indexé dans la mauvaise gestion du mandat d’arrêt international à l’encontre de l’ex-ministre de l’Energie, Chakib Khelil. Cette série d’erreurs auraient empêché la mise en place d’un procès sérieux pour connaître la vérité au sujet du scandale Sonatrach. Le désormais ex-Procureur général d’Alger était considéré comme étant proche de l’ancien patron du département du renseignement et de la sécurité (DRS), le général Toufik.

Le Président Abdelaziz Bouteflika, après avoir pris le contrôle de l’armée et des services de renseignements, a la mainmise sur la justice. Une autre pierre à l’édifice visant à lui permettre d’envisager sa succession en toute sérénité.

Lire aussi :

 [Algérie : le général Toufik limogé, la succession de Bouteflika se précise

 >https://www.afrik.com/algerie-le-general-toufik-limoge-la-succession-de-bouteflika-se-precise

 Algérie : Bouteflika limoge le puissant chef du renseignement