Algérie : « Bouteflika doit partir »

En Algérie, le mouvement Mouwatana, dans une déclaration rendue publique, lors d’une conférence de presse animée au siège du parti Jil Jadid, à Alger, se dit convaincu que le Président Abdelaziz Bouteflika doit quitter le pouvoir.

Lors d’une conférence de presse animée au siège du parti Jil Jadid, à Alger, ce samedi 13 octobre 2018, le mouvement Mouwatana, dans une déclaration rendue publique, estime que « les élections présidentielles de 2019 peuvent être une opportunité pour un changement de régime sans violence et sans déstabilisation pour le pays ».

Pour le mouvement, « le 5ème mandat pour l’actuel Président, illégal du point de vue constitutionnel et immoral au vu de l’état de santé de l’intéressé, ne peut que prolonger et complexifier la crise et n’être en aucun cas sa résolution. Le bilan pathétique des quatre mandats et le désastre général de l’état des lieux sont loin de plaider en faveur d’une quelconque continuité ».

Zoubida Assoul, porte-parole du mouvement est convaincue qu’« il n’y a aucune autre solution viable et raisonnable en dehors du départ de l’actuel Président et des hommes dont il s’est entouré avec lesquels il a édifié son régime (…). Le Président Bouteflika a déjà presque réussi son pari : celui de rester jusqu’à la fin de ses jours sur le trône, même si en contrepartie l’Algérie devait être sacrifiée ».

Pour le mouvement Mouwatana, « le changement est non seulement nécessaire mais aussi inéluctable. Nous le souhaitons et nous le voulons au moindre coût possible ».