Algérie : Alger, Annaba et Tébessa, championnes de la criminalité

La criminalité est en hausse en Algérie avec 206 000 affaires traitées en 2014 contre 216 000 en 2015. Et les villes d’Alger, de Tébessa et d’Annaba arrivent en tête s’agissant de cette criminalité galopante.

Selon les chiffres officiels de la police algérienne obtenus par TSA, la criminalité est en hausse en Algérie avec 206 000 affaires traitées en 2014 contre 216 000 en 2015. Le site algérien ajoute que pour les huit premiers mois de l’année 2016, la police a traité 146 000 affaires. Parmi les villes championnes de la criminalité : Alger, Tébessa et Annaba.

« Il est impossible que le crime stagne ou régresse en dépit des moyens déployés », confie la source de TSA qui insiste sur le fait que cette hausse des affaires traitées s’explique par les actions de la police qui se déploie sur le terrain et va à la traque des criminels. Le bilan de la police indique que Annaba, Alger et Tébessa sont les villes où la criminalité est en forte hausse. Alors que Béjaïa est la ville la plus « pacifique » d’Algérie.

TSA, qui cite ses sources précise que le trafic de drogue a augmenté de 60% en 2015. Durant les huit premiers mois de l’année en cours, 20 tonnes de résine de cannabis ont été saisies par la police. S’agissant de l’héroïne, les saisies sont passées de 350 grammes en 2014 à 1,2 kg durant les huit premiers mois de l’année en cours. Même augmentation pour la cocaïne avec 74 grammes en 2014 contre 8,7 kg durant les huit premiers mois de l’année 2016.

Le rapport obtenu par le site algérien révèle que « les enquêtes en matière de trafic de résine de cannabis ont mis en évidence que cette drogue provient des frontières ouest pour être acheminée soit par l’itinéraire nord algérien ou celui du sud, à destination de l’Europe et du Moyen-Orient via la Libye ».