Algérie : Ahmed Ouyahia à la tête du gouvernement

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika, a procédé, lundi, à un remaniement ministériel qui a porté Ahmed Ouyahia à la tête du gouvernement. Un poste qu’il avait occupé il y a quelques années jusqu’à son remplacement par Abdelaziz Belkhadem.

Notre correspondant en Algérie

C’est donc officiel. Ahmed Ouyahia est porté à la chefferie du gouvernement algérien à la faveur du remaniement ministériel qui a été opéré, hier, par le président Bouteflika.

Il remplace M. Abdelaziz Belkhadem qui est nommé ministre d’Etat, représentant personnel du chef de l’Etat. Né en 1952, M. Ouyahia, Secrétaire général du rassemblement national démocratique (RND) avait déjà occupé la fonction de Premier ministre à deux reprises : de 1995 à 1998 et de mai 2003 à mai 2006.

Pressenti à ce poste depuis quelques mois à la lumière des deux missions effectuées tout récemment en Inde et au Japon en qualité de représentant personnel de M. Bouteflika, qu’il soutient allégrement dans sa démarche réconciliatrice, M. Ouyahia aura la lourde tâche de redresser l’économie algérienne et de lui donner une orientation positive à la hauteur des bénéfices des recettes pétrolières que le pays engrange.

Valse ministérielle

Lors de ses passations de pouvoir, M. Ouyahia a tenu à remercier le président Bouteflika pour la confiance placée en lui tout en reconnaissant la lourdeur de la tâche que le pays attend de lui.

Ce remaniement ministériel n’a pas concerné seulement la chefferie du gouvernement. D’autres départements ont connu aussi des changements à leur tête comme celui de la Santé, de la population et de la Réforme Hospitalière que quitte Amar Tou pour les transports. Il est remplacé par Said Barkat.

Mohamed Maghlaoui quitte le département des transports pour d’autres fonctions, alors que Hamid Bessallah remplace Boudjemaa Haichour, appelé à d’autres responsabilités au ministère de la Poste et des technologies de l’information.

Nouara Saadia Djaafar est ministre déléguée auprès du ministre de la Solidarité Nationale, de la Famille et de la Communauté Nationale à l’étranger, chargée de la Famille et de la condition féminine. Et Melle Fatiha Mentouri, ministre déléguée auprès du ministre des Finances chargée de la Réforme Financière, est appelée à d’autres fonctions.