Algérie : Abdelaziz Bouteflika en tête de l’élection présidentielle avec 76% des voix

D’après les résultats préliminaires de l’élection présidentielle algérienne, Abdelaziz Bouteflika arrive en tête avec 76% des votes.

Les opérations de dépouillement se sont poursuivies jusqu’à tard dans la nuit. D’après les premières projections, Abdelaziz Bouteflika obtiendrait 76% des voix, suivi par Ali Benflis avec 15%. Le taux de participation se situerait à 53%, rapporte TSA.

Le président-candidat a semble-t-il obtenu une nette majorité dans la plupart des wilayas. C’est à El Oued où il obtiendrait le score le plus élevé (94%). Quant à son principal rival, il est arrivé en tête à Batna (51%) et a obtenu de bons scores à Où El-Bouaghi (38%), Sétif (23%).

Les résultats seront annoncés dans l’après-midi par le ministre de l’Intérieur, Tayeb Belaiz, au cours d’une conférence de presse. Mais d’ores et déjà le candidat Ali Benflis ne reconnaît pas les résultats en raison d’une fraude massive, selon lui. « Aujourd’hui (jeudi), il y a eu violation de la volonté populaire. Je condamne ce complot (…) contre la volonté du peuple. J’ai toujours défendu le changement pacifique. Je ne reconnais pas ces résultats. Je condamne la fraude », a-t-il dit.

Le secrétaire général du Mouvement populaire algérien (MPA) et actuel ministre du Développement industriel et de la Promotion de l’Investissement, Amara Benyounes, a réagi aux propos de Benflis : « Le peuple s’est exprimé en toute liberté. Tout le monde doit reconnaître le verdict du peuple. Personne ne peut déstabiliser le pays. Il y a des lois et des règlements qui s’appliqueront à tout le monde. Celui qui veut devenir président doit attendre 2019 ». Sur le taux de participation de 51,7%, Amar Benyounes l’a jugé « très acceptable, vu les appels au boycott et les menaces».