Algérie : 29 activistes condamnés à des peines de prison ferme

Le tribunal de Laghouat, à 400 km au sud d’Alger, a condamné mercredi 29 activistes à des peines de prison ferme. Sur les 15 personnes traduites devant le tribunal, 5 ont été acquittés et 12 ont écopé d’une peine de 6 mois ferme. les 17 autres personnes ont été condamnées par contumace à deux années de prison ferme. La Ligue algérienne de défense des droits de l’Homme (Laadh) à Laghouat a dénoncé une « véritable chasse aux sorcières, lancée par le chef de Sûreté de la wilaya contre des innocents ». Les activistes étaient accusés d’attroupement armé, violences contre des agents de la force publique et destruction et dégradation de biens d’autrui.