Algérie : 2 ans ferme pour avoir filmé des policiers en train de voler

Un Algérien a été condamné à deux ans de prison ferme et à une amende de 100 000 dinars pour avoir filmé deux policiers en train de voler à Ghardaïa, lors des émeutes.

La sentence est tombée. Un Algérien a été condamné, ce mardi, à deux ans de prison ferme pour avoir filmé et diffusé la vidéo dans laquelle on aperçoit trois policiers en train de voler pendant les heurts à Ghardaïa, dans le sud de l’Algérie. Youcef Ouled était en effet poursuivi pour « publication de photos et de vidéos qui touchent à l’intérêt national » et pour « outrage à corps constitué ».

Au-delà de cette peine de prison, cet informaticien de 47 ans devra s’acquitter d’une amende de 100 000 dinars (1 000 euros), a déclaré à l’AFP l’un de ses neuf avocats, Me Sidhoum. Celui-ci a annoncé que son client allait faire appel.

L’accusé a toujours nié avoir réalisé cette vidéo, diffusée sur Internet, assurant qu’il n’avait fait que la partager sur Facebook.

Un procès sous tension

Selon Me Sidhoum, ce « jugement sévère ne va pas contribuer à calmer la situation ». Située aux portes du Sahara, à 600 km au sud d’Alger, Gardaïa est, depuis novembre dernier, le théâtre de conflits entre Chaâmbas (Arabes) et Mozabites (Berbères). L’avocat regrette que « dans ce procès, au lieu d’enquêter sur la réalité des faits, on poursuit la personne qui les dénonce ». Youcef Ouled, le condamné, fait partie de la communauté des Mozabites.

Peuplés de 400 000 habitants, dont quelque 300 000 Mozabites, la ville de Ghardaïa est encerclée par près de 10 000 policiers et gendarmes en mission de maintien de l’ordre. Les heurts ont fait six morts parmi les Mozabites et trois parmi les Chaâmbas, et plus de 400 blessés. Des centaines de maisons et de magasins ont été pillés avant d’être brûlés.