Algérie : 12 terroristes abattus à Beni Doula

Les services de sécurité algériens passent à la vitesse supérieure dans leur guerre contre le terrorisme. Cette lutte s’est intensifiée ces dernières semaines après les attentats meurtriers qui ont été perpetrés dans les wilayas de Bouira et de Tizi-Ouzou.

Douze terroristes ont été éliminés ce mercredi, lors des intenses bombardements des maquis d’Aït Khelfoun et de Takrart, entre le massif forestier de Takhoukht et le versant est de Beni Douala, à une vingtaine de kilomètres au sud du chef-lieu de wilaya de Tizi-Ouzou. Des hélicoptères de l’armée nationale populaire (ANP) ont survolé à basse altitude, pendant une bonne partie de la journée, le massif forestier où a été signalée la présence d’un groupe terroriste.

Une quinzaine d’éléments armés composerait ce groupe qui a été complètement anéanti et une douzaine de ses éléments a été transférée à l’hôpital Nedir Mohamed de Tizi-Ouzou pour identification.
Des sources sécuritaires précisent que l’age des terroristes abattus varie entre 25 et 35 ans. Beaucoup d’entre eux ont rejoint le maquis durant les années de braise de 1994.

Le groupe terroriste serait lié à Al-Qaida

Certaines sources évoquent la présence de Karim Ghazi, l’émir de la katibat Ennour, affiliée à l’ex Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC), désormais Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI). Cette katibat qui sévit dans les wilayas de Boumerdes et de Tizi-Ouzou, centre du pays, a à son actif plusieurs attentats meurtriers qui a couté la vie à plusieurs personnes et causé des dégâts matériels importants.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, des coups de feu ont retenti dans la nouvelle ville de Tizi-Ouzou où sont supposés être présents quelques terroristes. La population de cette ville a toujours en mémoire le dernier acte terroriste perpétré contre le siège de la police des renseignements généraux à Tizi-Ouzou. L’attentat a blessé 25 personnes dont quatre policiers et fait de nombreux dégâts matériels. Les services de sécurité algériens montent chaque jour d’un cran dans leur guerre contre les terroristes.