Al-Kanz : le site 100 % halal

Al-Kanz, le magazine du « bien-consommer » de la communauté musulmane francophone n’en finit pas de faire des adeptes. Ce site dédié à la consommation offre des articles sur les règles, les principes du halal. Avec quatre millions de musulmans en France en 2007, ce site touche un public important, de plus en plus attentif à sa consommation. Rencontre avec son fondateur, Fateh Kimouche, pour qui le halal est un art de vivre.

Quatre millions de musulmans en France en 2007 et pratiquement autant de consommateurs de produits halal. Un marché en pleine expansion qui profite à Al-Kanz, un magazine en ligne du « bien-consommer », créé en 2006. Ce site répond aux besoins des musulmans francophones dont le pouvoir d’achat ne cesse d’augmenter. Il permet de faire le lien entre les consommateurs en quête d’une offre adaptée et les acteurs économiques à leur écoute. Ce site met aussi en lumière les règles et les principes du halal. Une première française sur le web qui, de l’avis de Fateh Kimouche, n’a pas fini de faire du bruit. Interview.

Afrik.com : D’où vous est venue l’idée de réaliser ce site ?

Fateh Kimouche :
Al-Kanz a été créé en 2006. L’idée de ce site est partie d’une demande latente des consommateurs musulmans sur le marché halal. Pour moi, il était important de parler des questions relatives à la consommation, aux règles et aux principes qui composent l’appellation halal. Les gens avaient aussi besoin de savoir quels produits comportaient de la graisse animale par exemple.

Afrik.com : A quel public s’adresse-t-il ?

Fateh Kimouche :
Ce site s’adresse aux consommateurs musulmans mais aussi à toutes les personnes qui souhaitent savoir comment fonctionne le halal. Lors d’un sondage, on a remarqué que beaucoup de femmes musulmanes viennent sur notre site. Ce sont elles qui tiennent le porte-monnaie, elles ont le souci de « bien-consommer ».

Afrik.com : Pensez-vous que les consommateurs musulmans représentent un marché porteur pour la grande distribution ?
Fateh Kimouche :
A mon sens, ça ne fait aucun doute. Les 3ème et 4ème générations de musulmans ont plus d’argent et sont, par conséquent, de grands consommateurs surtout en période ramadan. La grande distribution l’a bien compris. Maintenant, on trouve de plus en plus de produits halal.

Afrik.com : Dans l’un de vos articles, vous parlez de la solitude des personnes pendant le ramadan. Pouvez-vous nous en dire plus à ce sujet ?

Fateh Kimouche :
Le repas de rupture du jeûne (Iftar) est un moment familial. Tout le monde se retrouve pour manger, discuter, partager. Mais en France, beaucoup de jeunes sont dans des chambres universitaires et ne participent pas à ce repas de fête. Ils mangent des pâtes à la mayonnaise, seuls dans leur coin. C’est cette réalité des faits que j’ai voulu exprimer au travers de cet article. Et puis, on a lancé la chorba pour tous. Cette opération consistait à apporter dans les foyers de la nourriture pour l’Iftar et à sensibiliser les personnes non-musulmanes au ramadan.

Afrik.com : Vous avez lancé une pétition à l’encontre des opérateurs de téléphonie. Pourquoi ?

Fateh Kimouche :
Attention, on n’est pas contre les opérateurs de téléphonie. Il n’y a pas de volonté de revendications de notre part. On veut juste les informer que trente quatre millions d’Africains vivent en Europe et qu’ils appellent. Les prix sont beaucoup trop chers. Il faut que les opérateurs de téléphonie les revoient à la baisse.

 Consulter le site Al-Kanz