Akon intègre l’industrie minière en RDC

Akon

Le chanteur américain d’origine sénégalaise, Akon, de son vrai nom Alioune Badara Thiam, rejoint l’industrie minière en République Démocratique du Congo. Au fil des ans, Akon a fait quelques mouvements d’affaires, y compris la construction d’une ville futuriste au Sénégal.

Le chanteur de R&B sénégalo-américain Alioune Badara Thiam alias Akon fait de sérieux mouvements d’argent. Il a récemment signé un accord pour entrer dans le secteur minier en RD Congo avec un autre mineur d’État. Au cours des dernières années, Akon a conclu divers accords commerciaux et projets philanthropiques en Afrique. Il a investi 6 milliards de dollars (3 198 milliards FCFA) dans une ville futuriste du Sénégal et a lancé une crypto-monnaie appelée Akoin.

Akon s’est hissé dans le secteur de mines grâce à la société White Waterfall LLC, dont il est le directeur général. En effet, d’après le document rendu public par le ministère rd-congolais des Mines, le chanteur a signé un contrat datant du 14 décembre 2020, au nom de sa société, après avoir versé la somme de 2 millions de dollars (plus de 1 milliard FCFA) et financé une étude de faisabilité de la réserve de Kimono dans la province du Haut-Katanga.

Un certain nombre d’utilisateurs de médias sociaux ont été impressionnés par les derniers mouvements d’argent d’Akon. « Akon est un vrai fils de l’Afrique et nous devons donner la chance à notre propre entreprise noire-africaine de se développer. Bienvenue chez Akon », a indiqué un internaute congolais. « D’après l’optique des médias occidentaux, cet homme est dépeint comme un sauveur travaillant à « améliorer » les conditions des Africains, voir la ville qu’il construit au Sénégal. Mais tout Congolais ayant des connaissances de base sur ceux qui bénéficient le plus de notre le secteur minier sait ce que cela signifie », a indiqué Jordan Sumbu.

Lire l’article sur Akon City, cité du futur

Pour rappel, la République Démocratique du Congo est un pays africain riche en ressources et Akon va en profiter. La RDC est le premier producteur de cuivre en Afrique et le premier producteur de cobalt au monde. Le cobalt étant utilisé dans les batteries de voitures électriques. Des richesses qui sont d’ailleurs à l’origine de nombreux conflits sur son territoire, depuis plusieurs dizaines d’années.