Aïssa Maïga face à Benoît Magimel

La comédienne Aïssa Maïga donne la réplique à Benoît Magimel dans L’Avocat de Cédric Anger, en salles ce mercredi. L’histoire d’un pénaliste doué qui cède à l’argent facile au risque de sacrifier son couple et ses idéaux.

Eve, incarnée par Aïssa Maïga, est une femme tiraillée par les ambitions risquées de son mari et sa future maternité dans L’Avocat de Cédric Anger sur les écrans ce mercredi. La jeune femme est la compagne de Léo, alias Benoît Magimel, un jeune avocat pénaliste brillant qui vient d’être reçu au barreau. Très vite, il intègre un prestigieux cabinet et devient l’avocat d’un entrepreneur aux commandes d’une société de traitement des déchets. Témoin de ses méthodes mafieuses, Léo s’éloigne du droit chemin. De concessions en compromissions, l’avocat se laisse entraîner dans un monde dont il ne maîtrise plus les codes. L’institutrice, qui partage sa vie, se rend compte au quotidien des conséquences de cette fulgurante ascension professionnelle. La pression subie et les mauvaises fréquentations de Léo menacent peu à peu leur vie de couple et son bien-être de future maman.

Entre l’Afrique et la France

Benoît Magimel demeure le véritable héros de cette aventure périlleuse. Son personnage est assez crédible et nuancé pour mettre en exergue les ingrédients du drame qui se joue. S’il ne fait pas de l’ombre aux seconds rôles, ils ont néanmoins dû mal à s’imposer. Notamment, le personnage d’Aïssa Maïga, la conscience ignorée de Léo. Pourtant Eve est la preuve que la comédienne française est de mieux en mieux installée dans le cinéma français et qu’elle sort, à chaque nouveau film, du carcan de l’actrice « black » de service. « J’ai vu Aïssa Maïga dans Bamako(2006). Benoît avait lui aussi le désir de travailler avec elle. Nous étions tous d’accord sur une chose : que le personnage interprété par Aïssa ne traîne pas avec elle toute une histoire sociale sous le simple prétexte qu’elle est black», explique Cédric Anger.

La carrière de l’actrice, qui se porte bien, se partage entre des projets avec des cinéastes africains et français, des rôles d’Africaines et d’occidentales. Aïssa Maïga a été vue récemment dans Le Temps de la kermesse est terminée (2010) de Frédéric Chignac et Ensemble c’est trop (2010) de Léa Frazer. Elle est aussi à l’affiche de One man’s show du réalisateur nigérian Newton Aduaka qui n’est pas encore disponible sur les écrans français.