Air France : l’ Afrique à bon prix

Air France et Air Afrique se portent acquéreurs à concurrence de 51% de la compagnie nationale ivoirienne « Air Ivoire ». Un bon coup pour la compagnie française ?

Selon l’AFP, Air France et Air Afrique détiendront respectivement 34 et 17% de la  » Société Nouvelle Air Ivoire « . La nouvelle entité ne sera détenue qu’à 49% par l’Etat ivoirien.  » Air ivoire  » était en liquidation judiciaire depuis le 6 septembre. Le capital de la nouvelle société s’élève à 100 millions de F CFA dont 51% seront détenus par un duo  » Air France « – » Air Afrique « . Association qui a été présentée comme telle aux adjudicateurs, alors que  » Air France  » ne détient que 12% des parts d’  » Air Afrique « . Un tour de passe-passe pour ne pas donner le sentiment d’une reprise en main pure et simple d’  » Air Ivoire  » par la compagnie française,  » Air Afrique  » exploitant déjà les lignes continentales.

 » Air France  » semble s’intéresser aux 14% de croissance qu’enregistre la zone Afrique dans le transport aérien et renforce ses synergies avec  » Air Afrique  » (RK). Des perspectives suffisamment alléchantes pour considérer les tensions politiques comme un risque acceptable. C’est du moins ce que l’on peut supposer puisque  » Air France  » ne souhaite pas communiquer sur l’intérêt de sa nouvelle acquisition, laissant à  » Air Afrique  » et à  » Air Ivoire « , le soin de le faire à sa place. La compagnie ivoirienne devra réduire son personnel pour se conformer aux modalités de la privatisation.

Avec ou sans RK, Air France présente en Afrique ?

Contacté par téléphone, le colonel major Dosso, conseiller privé du ministre des Transports, le général Abdoulaye Coulibaly, a rappelé que les autorités ivoiriennes ont poussé à un partenariat avec RK. Le nouveau gouvernement ivoirien a estimé qu' »Air Afrique », compte tenu du centre d’intérêt que constitue Abidjan pour la zone Afrique noire, ne pouvait être exclue de la négociation.

Air France avait été retenu, dès 1998, lors de l’appel d’offres lancé pour la privatisation d’  » Air Ivoire « . Entrer dans le capital d’Air Ivoire permet à la compagnie française de pénétrer le coeur du trafic aérien de la sous-région. Air France et Air Afrique envisageraient, en outre, un accord de  » code share « . Autrement dit : les deux compagnies pourraient voler sous la même bannière au départ de Dakar et d’Abidjan.