Agadir lance son festival de musique arabe

La ville d’Agadir lance son festival de chants arabes du 13 juillet au 25 août. A raison de trois vedettes par soir, la place de l’Espérance va vibrer au son des musiques de l’Orient et de l’Afrique noire. Une mosaïque culturelle arabe.

La ville d’Agadir au Maroc est fière de présenter son festival à l’instar de ses voisines Essaouira, Marrakech ou Fès. Au programme, des chants arabes. Chaque soir, trois vedettes mettront le feu sous le chapiteau, installé place de l’Espérance du 13 juillet à la fin des vacances scolaires, le 25 août. Tous les pays arabes, deux groupes sénégalais et américains ont répondu présent, dont le Libanais Georges Wassouf, les Marocains Faiz Assaid, Amina Fakhet et Nass El Ghiwane et l’Algérien Cheb Mami.

Lors de cette manifestation, les chanteurs marocains participants auront l’occasion de mieux se faire connaître et d’élargir leur public. « Par exemple, la Berbère Tabaamrante est le type même de chanteuse qui doit être valorisée. Ce festival aura pour but de relancer la promotion de la musique nationale », s’enthousiasme Abdou Kane Sene de Sud Contact.

Raï, musiques andalouses et égyptiennes

Les organisateurs de la production Sud Contact prévoient 10 000 spectateurs par soirée.  » Nous attendons tout le monde. A bas les frontières, telle est la devise de la société. S’il y a autant de spectateurs que nous l’envisageons, cela ne fera que renchérir notre fierté. Le directeur, Nasser Bokssin n’a qu’une ambition : favoriser le développement régional « , explique Abdou Kane Sene.

Les touristes et les Marocains présents au festival ne seront pas les seuls à profiter du spectacle. La chaîne satellite ART diffusera en direct les concerts pendant toute la période estivale. Les spectateurs ont donc le choix entre une sortie nocturne ou une soirée devant leur poste télévisé pour écouter les musiques arabes.

Un festival à grande échelle, que la capitale du Souss pense renouveler l’année prochaine. Un jour avant que la première édition commence, les organisateurs envisagent déjà de nous donner rendez-vous en 2002 !