Agadir a son business center

La ville d’Agadir se dote d’un tout nouveau centre d’affaires. Opérationnelle dès janvier prochain, la structure d’accueil aura coûté 4 millions de dirhams à l’Office de la Formation Promotionnelle et de la Promotion du Travail.

De notre partenaire l’Economiste

La ville d’Agadir disposera bientôt d’un business center. L’initiateur du projet n’est autre que la direction régionale de l’OFPPT (Office de la Formation Promotionnelle et de la Promotion du Travail).  » Actuellement, le centre est en cours d’achèvement et sera opérationnel en janvier 2003 « , précise Mustapha El Omari, directeur régional de l’OFPPT. Déjà, la structure, située au quartier Tadart à proximité du siège de l’établissement régional, a fière allure.

Le centre a nécessité 4 millions de DH pour sa réalisation (construction et équipements, le terrain non compris).  » Une somme financée sur les fonds propres de l’entité régionale « , dévoile Mustapha El Omari. D’une superficie couverte de plus de 1200 m2, le centre d’affaires abritera aussi la formation continue.

Une salle polyvalente de 250 personnes

Elevé sur deux niveaux, l’établissement est composé de plusieurs pièces, dont l’élément fédérateur est une salle polyvalente de 300 m2 d’une capacité de 250 personnes. Celle-ci est attenante à des salles de sous-commissions. Equipé entièrement des nouvelles technologies de l’information, le bâtiment sera doté d’un écran géant implanté dans le hall. En outre, il offrira un bureau de réception et de traitement des contrats spéciaux, ainsi qu’un autre réservé à la Confédération des entreprises du Maroc, la CGEM.

Les responsables de l’OFPPT s’activent également pour la construction d’un centre de qualification professionnelle dans la Commune de Mirleft de la province de Tiznit. Un projet (terrain et construction) financé par un donateur qui préfère garder l’anonymat. Une opération unique en son genre pour l’OFPPT, car c’est la première fois qu’un particulier prend en charge la construction d’un établissement pédagogique de l’Office. Estimés à 6 millions de DH, les travaux ont démarré récemment. Une fois opérationnel, l’établissement devrait coller aux besoins de la région en matière de formation.