Afro Argentins : Negro Che au festival Afro en Foco

Le long métrage documentaire Negro Che, un film sur la lutte contre la discrimination et l’oubli, a été diffusé en avant-première Le 28 octobre dernier, dans le cadre de la première muestra « Afro en Foco ». Le film de Alberto Masliah, raconte l’histoire des afro-argentins en mettant l’accent sur la lutte qu’ils doivent mener de nos jours pour survivre à l’assimilation et l’ « invisibilisation » en Argentine. « Negro Che » se propose de faire la lumière sur la triste histoire de la disparition et de la misère à laquelle l’État et la société argentines les a menés sur plus de cinq générations.

Cette histoire d’extermination et de discrimination est loin d’être chose du passé. Pour cette raison, « Negro Che » cherche à contribuer à la sensibilisation de notre société, en démythifiant sa disparition et en provoquant ainsi la modification des comportements qui de jours en jours reproduisent la logique de l’exclusion des groupes et secteurs marginaux, en attentant aux droits les plus fondamentaux des êtres humains.

L’histoire se déroule durant l’organisation d’une fête de retrouvailles à la vielle casa Suiza, où la communauté afroargentine se réunissait pour fêter le carnaval chaque année jusqu’au milieu du 20ième siècle. On apprend à connaître dans ce documentaire la lutte qu’ils doivent mener aujourd’hui pour démythifier leur disparition.

Les afroargentins résistent au « blanchissement » auquel ils ont été soumis au cours des siècles, un « blanchissement » en vue d’une société plus « cultivée » et européenne.

« Negro che » a reçu le soutien le soutien de l’Institut National du Cinéma et des Arts Audiovisuels (INCAA); de la Defensoría del Pueblo de la Ciudad de Buenos Aires; le Fond national des Arts; de l’ Institut National contre la Discrimination (INADI); Le Secrétariat de la Culture de la Nation et le Programme des Nations Unies Pour le Développement (PNUD). De même, il a été sélectionné pour la compétition officielle du IVième Festival International de Cine Pobre , Gibara (Cuba) et fut sélectionné pour le VIIIième Festival International de Cinéma de Droits de l’Homme (DerHumALC), Buenos Aires- Santiago del Estero (Argentine).