Afrique : Mon lait, je l’aime local

Dans le cadre des journées « Politiques d’élevage » qui se tiennent chaque année au Cirad de Montpellier, se déroulera le vendredi 28 août 2009 à Agropolis International, une demi-journée d’animation autour de la filière laitière africaine. Une exposition intitulée « Mon lait, je l’aime local » s’y trouve également en place du 24 août au 11 septembre 2009.

Les économies rurales africaines sont particulièrement touchées par les transformations liées à la mondialisation. Dans le secteur de l’élevage, notamment, on assiste au développement des échanges régionaux de produits animaux et à l’augmentation des importations en provenance du marché mondial. Ces évolutions résultent d’une libéralisation croissante des économies africaines développées dans le cadre des politiques d’intégration régionale et des accords commerciaux internationaux. Entre 1994 et 2004, les importations de poudre de lait de l’Afrique de l’Ouest ont triplé. Or, les acteurs des filières locales ne possèdent pas tous les mêmes capacités à résister à cette compétition accrue. Ils montrent au contraire des potentialités inégales à répondre aux nouvelles conditions de la concurrence, aux nouvelles perspectives de débouchés. La mondialisation porte donc en elle les risques d’un accroissement des inégalités.

Dans ce contexte, l’élevage africain peut-il faire face aux mutations des marchés ? Par quelles politiques et projets peut-on promouvoir l’intégration marchande des agropasteurs africains ? Le modèle de la collecte laitière industrielle est-il un modèle à promouvoir ? En quoi, finalement, le cas du lait révèle des « controverses » de portée plus générale sur les liens entre commerce et développement ? Ces questions posées par les chercheurs seront abordées lors de la demi-journée thématique du 28 août, organisée dans le cadre du projet de recherche Icare sur « l’Impact de l’internationalisation des échanges sur le développement territorial des régions d’élevage en Afrique occidentale et orientale ».

A 14h, l’exposition itinérante « Mon Lait, je l’aime local : produits et savoir-faire laitiers d’Afrique de l’Ouest »* sera présentée aux visiteurs. Elle a été réalisée par l’Institut Sénégalais de Recherches Agricoles (Isra) en partenariat avec le Cirad et le Gret et vise à informer les consommateurs et les décideurs publics de plusieurs résultats de recherche récents obtenus sur le thème du développement de l’élevage en Afrique de l’Ouest. Elle met en évidence la richesse des savoir-faire locaux relatifs à la traite, à la transformation et à la consommation du lait et des produits laitiers. Elle vise aussi à susciter le débat sur les impacts de la mondialisation du commerce laitier sur les économies ouest-africaines. Cette exposition a préalablement été présentée au Burkina-Faso en décembre 2008 et au Sénégal en février-mars 2009. Après son passage en France (Montpellier et Paris) en septembre-octobre 2009, elle s’installera au Mali.

A 15h, une conférence-débat « Le lait au coeur de la mondialisation des économies africaines » abordera trois « controverses » majeures relatives aux relations entre commerce et développement :

 « Ouvrir ou fermer les marchés ? » sur les degrés de protection ou d’ouverture des politiques commerciales.

 « l’intensification laitière est-elle possible ? » sur les modèles d’intensification des élevages et d’industrialisation des filières.

 « l’élevage rural, absent des priorités de développement ? » sur l’action collective dans les filières, le développement territorial, et la construction des politiques publiques.

L’impact des importations de poudre de lait en Afrique de l’Ouest sera également discuté.

L’exposition bénéficie de l’appui du projet « Promotion de la Culture Scientifique et Technique (Pcst) » du ministère français des affaires étrangères et européennes.

En savoir plus :

L’ UPR (Unité propre de recherche) Systèmes d’élevage et produits animaux :