Afrique : le Festival de l’Intelligence économique sur les rails

Audience Yaoundé Tunisie

Le vendredi 10 juin 2022, le chef du département des affaires publiques du Centre Africain de Veille et d’Intelligence Economique (CAVIE), Monsieur Christian Nyombayire, a été reçu par SEM Nabil Ammar, Ambassadeur de le Tunisie auprès du Benelux et auprès de l’Union Européenne à l’ambassade de Tunisie à Bruxelles. Le même jour, SEM Karim Ben Becher, ambassadeur de Tunisie au Cameroun, a reçu en audience Monsieur Guy Gweth, président du Centre africain de veille et d’intelligence économique (CAVIE), au siège de la représentation diplomatique tunisienne à Yaoundé. L’entretien entre les deux hommes a notamment porté sur le FIEF2022, la coopération tuniso-camerounaise et le partenariat sud-sud.

Au cours de l’entretien de plus d’une heure entre Monsieur Christian Nyombayire et SEM Nabil Ammar, Ambassadeur de la Tunisie auprès du Benelux et auprès de l’Union Européenne, et au-delà des échanges sur l’actualité du moment, le représentant du CAVIE a eu l’occasion de présenter le CAVIE dans le détail, soulignant l’importance du développement de la compétitivité de l’Afrique par les Africains eux-mêmes.

Audience Benelux

Christian Nyombayire a ensuite pris le soin d’expliquer les enjeux de la première édition du Festival International de l’Intelligence Economique Francophone (FIEF) qui se tiendra du 15 au 16 novembre 2022 à Tunis en marge du Sommet de l’OIF.

Initiative du CAVIE, le FIEF constitue une véritable première. C’est, en effet, la première fois, dans la sphère de l’intelligence économique et stratégique, que les acteurs des quatre points de la planète, ayant en partage le français, se réuniront en un seul lieu pour penser la compétitivité de la Francophonie économique.

La compétitivité de la Francophonie en ligne de mire

Avec pour Slogan « agir ensemble pour gagner ensemble », le FIEF représente un événement majeur pour la compétitivité de la Francophonie économique, comme l’a souligné Christian Nyombayire, en assurant le diplomate tunisien de la tenue du FIEF2022 à Tunis, sauf circonstances exceptionnelles.

Dans son mot de conclusion, SEM Nabil Ammar a chaleureusement remercié le chef de Département du CAVIE pour sa visite ainsi que pour la richesse de leurs échanges. Le diplomate l’a assuré de son soutien entier, tout à restant ouvert à toute proposition de collaboration au regard de l’importance du CAVIE pour le continent africain.

Audience simultanée à Yaoundé

Audience Yaoundé TunisieLe président du CAVIE,  Guy Gweth, était au même moment reçu en audience par l’ambassadeur tunisien au Cameroun, SEM Karim Ben Becher, en vue de lui présenter la teneur de la première édition du Festival de l’Intelligence économique francophone (FIEF2022), à l’initiative du CAVIE, qui se tiendra donc les 15-16 novembre 2022 à Tunis, en prélude au XVIIIè Sommet de l’Organisation internationale de la Francophonie prévue les 19-20 suivants à Djerba en Tunisie.

En rappel, le Centre a été fondé à Yaoundé et CAVIE Europe a vu le jour à Bruxelles, avant son transfert à Paris. Avant d’aller à Tunis, il est apparu essentiel au CAVIE de présenter sa démarche aux autorités tunisiennes en respect des bonnes pratiques.

Pour le président du CAVIE, « autant il est anormal que la production de connaissances en intelligence économique (IE) dans l’espace francophone soit inversement proportionnelle à la compétitivité de la Francophonie économique, autant il est impérieux pour les pays en développement d’y réfléchir ».

C’est donc dans un esprit sincère de rassemblement, a assuré leprésident du CAVIE au diplomate tunisien, que le Centre africain invite tous les acteurs francophones de l’IE, sans exception, « à nous rejoindre pour relever ensemble le défi qui s’impose à nous, en tant que glaives et boucliers des économies francophones », a-t-il déclaré.

Les deux hommes qui se connaissent depuis près de quatre ans ont ensuite analysé les enjeux du partenariat sud-sud et salué la qualité des relations de coopération et d’amitié entre les peuples frères de Tunisie et du Cameroun dans les secteurs de la santé, de l’éducation, de l’agro-industrie, de l’ingénierie et du BTP notamment.

Alors ministre plénipotentiaire hors classe et directeur général des affaires politiques, économiques et de la coopération pour l’Afrique et l’Union africaine au ministère des affaires étrangères de Tunisie, SEM Karim Ben Becher, diplomate avisé, diplômé de la Sorbonne et de Science Po Paris, avait déjà été parrain de la 2ème promotion certifiée du Centre africain de veille et d’intelligence économique à Tunis.