Afrique du Sud : Zuma s’oppose à la poursuite de la grève des mineurs

Jacob Zuma est sorti de son silence pour condamner les troubles dans le secteur minier.

C’est la première fois, après que le géant minier anglo-sud-africain Anglo American Platinum (Amplats) ait interrompu jusqu’à nouvel ordre ses activités, que le président Sud-Africain prend la parole devant le Parlement pour « discuter de la façon de traiter ce problème, et très bientôt nous pourrons dire au pays (ce que nous allons faire) parce que ce n’est plus acceptable », rapporte l’AFP. Ce qui n’a vraisemblablement pas impressionné les mineurs qui appellent ce jeudi même à de nouvelles manifestations. « Dimanche, nous entamons une grève générale ici, à Rustenburg », a déclaré Mametlwe Sebei, un des leaders du mouvement des mineurs, nous apprend LeNouvelObs.com.

Pour rappel, au moins 15 000 mineurs employés par une autre société, Gold Fields, se sont mis en grève ce lundi. Ce qui représente un tiers de la main d’œuvre du groupe. Après cinq semaines de conflit, déclenché par les salariés de la mine de platine de la société Lonmin, qui s’est soldé par la mort de 34 mineurs tués par la police, le secteur tourne toujours au ralenti.