Afrique du Sud : Zuma accusé d’avoir détourné 23 millions de dollars

Le Président sud-africain Jacob Zuma a de nouveau été accusé de détournements de fonds pour améliorer la sécurité de sa résidence personnelle.

C’est en tout 246 millions de rands, soit 23 millions de dollars, dont Jacob Zuma est accusé d’avoir détourné. Selon le rapport du « protecteur public », Thuli Madonsela, médiateur chargé de veiller au bon usage des fonds publics, le Président sud-africain aurait utilisé cette coquette enveloppe pour améliorer la sécurité de sa résidence personnelle.

Dans ce document présenté six semaines avant les élections générales prévues le 7 mai, le médiateur chargé de veiller au bon usage des fonds publics affirme que le comportement de Jacob Zuma est « incompatible avec sa fonction ». Il appelle ainsi le chef d’Etat sud-africain à rembourser une partie des frais, qui ont été employés à des rénovations n’ayant pas de rapport avec la sécurité de son domicile. Jacob Zuma a mené de nombreux travaux au sein de sa résidence. Parmi les embellissements apportés par le Président sud-africain, la construction d’une piscine, un enclos à bétail et un amphithéâtre.

La protecteur public a tenu à préciser que le « Président a tacitement accepté la mise en chantier de telles mesures dans sa résidence et a indûment bénéficié d’un gigantesque investissement financier dans des installations n’ayant pas trait à la sécurité dans sa résidence privée ».