Afrique du Sud : un répit de 24 heures pour les grévistes

Mardi 21 août, nouvelle date imposée aux grévistes de Marikana pour la reprise du travail. Dans un premier temps, la direction de la mine de Marikana avait lancé un ultimatum aux grévistes en ce jour qui a donc été reporté à une journée de plus, sous peine de menaces de licenciement en cas de refus. Un ultimatum qui n’impressionne en rien la majorité des mineurs qui entendent poursuivre le combat. Selon la direction de Lonmin, un peu plus d’un mineur sur quatre étaient présents au poste ce lundi 20 août au matin.

Lire aussi :

 Afrique du Sud : timide reprise du travail à la mine de Marikana