Afrique du Sud : Soweto, théâtre de violences et de pillages


Lecture 2 min.
arton45416

La crainte d’attaques xénophobes inquiète les habitants de Soweto. Et pour cause, le décès d’un garçon âgé de 14 ans, abattu par un commerçant étranger, a provoqué des heurts et des pillages dans la ville.

A la suite du décès du jeune Sud-africain, les tensions entre les habitants de Soweto ont été ravivées. En effet, plusieurs magasins appartenant à des étrangers ont été la cible d’attaques et de pillages, depuis lundi, dans un quartier de Soweto. Ce décès a provoqué la colère de la population de Soweto et ravivé les tensions entre les différentes nationalités des habitants de ce quartier.

Vives tensions

Tentant de dévaliser un magasin, le jeune homme a été abattu, tandis qu’un second adolescent a été blessé. Ce qui a provoqué une vive colère des habitants de Soweto qui s’en sont pris aux commerçants étrangers du quartier, pillant les commerces appartenant à des Bengalis, des Pakistanais ou encore à des Ethiopiens ou Somaliens, selon RFI.

Face à ces attaques, les forces de l’ordre ont été contraintes d’intervenir afin d’évacuer des commerçants pris de panique. Selon Marc Gbaffou, le directeur du Forum de la diaspora africaine, « il s’agit d’attaques xénophobes ». Des propos que ne partagent pas les autorités sud-africaines qui qualifient ces attaques « de criminelles ». Cependant, Marc Gbaffou s’interroge sur le fait que seuls les commerces étrangers ont fait l’objet d’attaques, ainsi que du manque de réactions des autorités face à ces pillages.

A l’issue de ces pillages, la police a procédé à l’arrestation de quinze personnes. Face au manque de réaction des autorités, Marc Gbaffou craint que des violences xénophobes éclatent, comme en 2008, alors que plus de 60 personnes perdaient la vie.

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter