Afrique du Sud : Ramaphosa promet de remédier aux problèmes d’électricité

Cyril Ramaphosa

Le Président Cyril Ramaphosa a une fois de plus reconnu l’ampleur de la crise d’électricité à travers l’Afrique du Sud. Dans son bulletin hebdomadaire publié ce lundi, il a décrit les démarches du gouvernement, en vue de trouver une solution à cette situation. Il a clairement indiqué que la résolution des problèmes d’Eskom est une priorité qui sera traitée de manière transparente et scrupuleuse.

Le Président Cyril Ramaphosa s’est ainsi manifesté pour s’attaquer à une question urgente, qui préoccupe l’ensemble de l’Afrique du Sud, depuis un certain temps : la crise de l’électricité dans le pays. Ramaphosa a promis de remédier à ce problème. Il a fait ces promesses sous la forme d’un nouvel acte, qui contribuerait, entre autres, aux demandes actuelles.

Cet acte est une promesse formelle de résoudre le problème pressant d’électricité auquel l’Afrique du Sud est confrontée. Le gouvernement a publié une nouvelle voie à suivre pour la loi sur la réglementation de l’énergie, sous l’égide du ministère de tutelle. Cette loi permettra à Eskom (une compagnie sud-africaine de production et de distribution d’électricité, ndlr), de se procurer plus de 11 800 mégawatts d’électricité auprès de producteurs d’électricité indépendants (IPP).

Dans le bulletin hebdomadaire du Président Cyril Ramaphosa, ce lundi, il a souligné que cette nouvelle loi permettrait d’accroître le secteur de l’électricité en Afrique du Sud. « Cette nouvelle énergie proviendra de diverses sources, notamment solaire, éolienne, gazière, charbon et stockage. Tout en répondant à nos besoins énergétiques dans le futur. Cette nouvelle capacité nous aidera également à respecter nos obligations internationales de réduction des émissions de carbone », a-t-il indiqué.

Le Président Cyril Ramaphosa a aussi expliqué comment de nouvelles sources d’énergie seraient obtenues et comment celles-ci seraient beaucoup plus fiables et rentables à long terme. « Plus important encore, à un moment où l’approvisionnement en énergie est fortement limité, les projets de nouvelle génération, qui peuvent être connectés au réseau dès que possible, seront prioritaires. La prochaine étape, qui suivra bientôt, consiste à lancer divers appels d’offres, y compris l’ouverture de la fenêtre de soumission 5 du programme des producteurs indépendants d’énergie renouvelable ».

La réparation des centrales électriques Eskom et leur fiabilité reste une priorité pour le dirigeant. « Notre vision est de diriger l’Afrique du Sud vers une transition juste, qui garantisse que le plus grand nombre de personnes possible bénéficie des investissements, de la croissance et de la création d’emplois que nous pouvons réaliser, en développant notre capacité de production d’électricité. Nous progressons pour surmonter les défis auxquels Eskom est confronté depuis un certain nombre d’années », espère-t-il.