Afrique du Sud : plus de 30 morts dans le conflit minier

C’est l’une des interventions les plus meurtrières de la police depuis la fin de l’apartheid, en 1994, d’après l’AFP. Une trentaine de personnes auraient été tuées, ce jeudi, dans une manifestation de mineurs de la compagnie Lonmin, à Marikana, dans le nord-ouest du pays. Les forces de l’ordre ont ouvert le feu sur des grévistes armés. Ceux-ci s’étaient rassemblés pour demander des hausses de salaire. Ces nouveaux morts s’ajoutent aux dix décès déjà survenus depuis dimanche attribués, cette fois, à des violences intersyndicales.

Lire aussi :

 Afrique du Sud : la situation est toujours compliquée dans les mines