Afrique du Sud : pénurie d’eau au Cap

La ville du Cap, en Afrique du Sud, qui compte 4 millions d’habitants, va bientôt se confronter à une pénurie. Ceci, du fait de la sécheresse en Afrique Australe.

La sécheresse historique en Afrique australe cause d’importantes restrictions d’eau, à tel point que la ville du Cap, 4 millions d’habitants, va bientôt se confronter à une pénurie.

En Afrique du Sud, plus précisément à Cape Town, le niveau d’eau est si bas que les autorités affirment que le jour zéro arrive. Le Jour Zéro, c’est le jour où il n’y aura plus d’eau qui coulera des robinets, plus d’eau courante. Le niveau des réserves, dans les barrages, baisse inexorablement et plus vite que prévu. Du coup la date couperet vient d’être avancée de 9 jours : planifiée désormais pour le 12 avril. Il faut comprendre que cette sécheresse est historique : elle a touché toute l’Afrique Australe depuis 3 ans.

Il faut souligner que la sécheresse a été aggravée par le phénomène climatique El Nino, qui a notamment pour effet de déplacer les zones de précipitations vers l’Est, dans l’Océan Pacifique. Privant ainsi la région du Cap de pluies.

Cette situation a poussé les autorités à prendre des mesures, notamment des restrictions d’eau. Chaque habitant du Cap a droit actuellement à 87 litres par jour (à la fois pour boire mais aussi pour se laver, cuisiner, faire sa vaisselle sa lessive). A partir de la semaine prochaine, chacun aura droit à 50 litres d’eau par jour. Par ailleurs, les autorités ont commencé à creuser, pour tenter de pomper des eaux souterraines. Ainsi, des projets de désalinisation de l’eau de mer sont montés et l’examen de la possibilité de stocker de l’eau sur des bases militaires est en cours.

Un plan d’urgence est mis en place et permettra au 200 points d’eau d’effectuer la livraison quotidienne en ce liquide précieux à chaque personne.