Afrique du Sud : Pistorius libre, en attendant le 3 novembre

Après un an de détention pour le meurtre de sa petite amie Reeva Steenkamp, Oscar Pistorius, condamné à cinq ans de prison, est sorti de prison, lundi, de façon anticipée. L’athlète paralympique sud-africain va être assigné à résidence et devoir effectuer des travaux forcés. Il ne pourra plus boire de l’alcool ni toucher aux armes à feu.

Il n’est désormais plus sous les verrous, mais reste toutefois dans le collimateur de la justice sud-africaine. Oscar Pistorius, condamné à cinq ans de prison pour le meurtre de sa petite amie Reeva Steenkamp, est sorti de prison, ce lundi 19 octobre 2015, de façon anticipée, après un an de détention. L’athlète paralympique sud-africain va toutefois être assigné à résidence et devoir effectuer des travaux forcés. Il ne pourra non plus plus boire une goutte d’alcool ou encore toucher aux armes à feu.

Il a été libéré un jour plus tôt alors qu’il devait sortir de prison, ce mardi 20 octobre, tout simplement pour éviter que les médias le questionnent et s’amassent autour de lui à l’occasion de sa libération. Après sa demande de libération anticipée, la commission en charge de ses requêtes a finalement accepté, jeudi dernier, de le libérer au terme de deux mois de tergiversations. D’autant que cette demande avait suscité la polémique et était vue d’un très mauvais œil par la famille de la victime. S’il sort de prison, c’est parce que la loi sud-africaine permet aux condamnés pour homicide involontaire d’être libéré après avoir purgé un sixième de leur peine.

Toutefois le parquet n’a pas dit son dernier mot. La liberté du champion paralympique sud-africain pourrait bien être que provisoire. Le parquet a en effet fait appel de la condamnation d’Oscar Pistorius, estimant qu’il aurait dû être condamné pour « meurtre » et non pour « homicide involontaire ». Son procès en appel se tiendra donc le 3 novembre devant la Cour suprême d’appel, qui pourrait modifier le verdict et le condamner à une peine plus lourde, ou encore décider de renvoyer le procès en première instance.

Pour rappel, Oscar a tué de quatre balles de neuf millimètres sa petite amie Reeva Steenkamp le 13 février 2013. Cette dernière était enfermée dans la salle de bain. Oscar Pistorius, de son côté, a toujours clamé qu’il pensait qu’il s’agissait d’un cambrioleur qui s’était dissimulé dans la salle de bain.