Afrique du Sud : les Springboks accueillis en héros

Après leur victoire historique à la coupe du monde de rugby samedi 2 novembre, à Tokyo au Japon face au XV de la Rose, les Springboks sont rentrés en Afrique du Sud mardi. Siya Kolisi, le capitaine sud-africain et les autres membres de l’équipe nationale ont présenté fièrement le trophée mondial aux milliers de personnes venus les acclamer à l’aéroport de Johannesburg. Toute cette semaine, ils feront une tournée triomphale dans le pays.

A leur arrivée, les joueurs ont été accueillis par une foule de personnes en liesse qui chantaient et esquissaient de joyeux pas de danse pour manifester leur joie ainsi que leur admiration et leur fierté pour leurs ambassadeurs et nouveaux héros.

Des milliers de personnes dont le footballeur sud-africain, Shaun Bartlett, ont attendu pendant plusieurs heures l’arrivée triomphale des Springboks. L’unité est le mot d’ordre de cette foule venue des quatre coins du pays.

Shaun exprime son enthousiasme et déclare que cette victoire a entraîné la réalisation d’un grand rêve, celui de voir réunis tous les Sud-africains sans distinction ni de couleur de peau, ni de classe sociale. Une véritable unité du peuple sud-africain comme cela était rêvé par Nelson Mandela.

La coqueluche de ces milliers de fans est assurément Siya Kolisi, le troisième ligne des Springboks, premier capitaine de peau noir de l’histoire du pays. Il représente selon Asande un exemple à suivre pour les enfants défavorisés des townships. Avoir comme exemple Siya Kolisi est un signe d’espoir pour ces enfants qui n’ont pas assez de ressources mais qui aspirent à une vie meilleure.

Il faut rappeler que les Springboks ont obtenu ce sacre par un écrasant score de 32 à 12 contre l’équipe anglaise. C’est aussi la troisième fois que la coupe revient en Afrique du Sud après 1995 et 2007, 2019 soit un sacre tous les 12 ans remarquerons les amateurs de chiffres.

https://twitter.com/Springboks/status/1191799576656781312