Afrique du Sud : les grèves menacent de s’intensifier

Le syndicat majoritaire à l’initiative de la grève dans le secteur du platine, l’AMCU, menace d’intensifier ses manifestations de protestations si ses revendications ne sont pas prises en compte. L’information a été transmise, ce jeudi, dans un mémorandum, à la direction du groupe Impala Platinum, le deuxième producteur de platine au monde, alors que les pourparlers avaient repris, ce mercredi.

L’Association des mineurs et des syndicaux dans la construction (AMCU) a remis un mémorandum, ce jeudi, au deuxième plus grand producteur mondial de platine, le groupe Impala Platinium. Le syndicat tente de faire monter la pression sur les patrons de ces entreprises pour qu’ils acceptent les augmentations de salaire demandées. Il menace d’organiser d’avantage de manifestations.

Cette semaine pourtant, les négociations devaient reprendre entre l’AMCU et les trois plus grandes entreprises de producteur de platine au monde, Anglo American Platinum (AMPALTS), Impala Platinum (IMPLATS) et Lonmin. Le Forum consultatif du secteur minier se tenait, ce jeudi, à Pretoria et l’engagement a été répété par les différentes parties de travailler ensemble pour stabiliser le secteur du platine.

Le syndicat a déclaré qu’une grande marche se déroulera au Cap, au Parlement, après les vacances de la période de Pâques, si l’augmentation des salaires n’est pas satisfaite, rapporte l’agence de presse chinoise Xinhua. Plus de 80 000 mineurs sont en grève depuis le 23 janvier, pour réclamer une augmentation des salaires à 12 500 rands (830 euros).

L’AMCU a par la suite révisé sa demande en acceptant une hausse progressive des salaires sur quatre ans. Les sociétés concernés ont considéré, jusqu’à maintenant, ces augmentations comme irréalistes.