Afrique du Sud : «Les défis sont énormes»

20080520-dissez-m.jpg

Tous les regards convergent vers l’Afrique du Sud. A l’heure où la nation arc-en-ciel accueille la Coupe du monde de football, la journaliste française Anne Dissez revient sur les diverses étapes franchies par le pays depuis la libération de Nelson Mandela. Composé de différents articles écrits sur place, l’ouvrage Afrique du Sud : enjeux de la nation arc-en-ciel est le partage d’une expérience riche et passionnante.

20080520-dissez-m.jpg Anne Dissez été correspondante pour RFI et Africa n°1, cette journaliste a consacré 12 ans de sa vie à la nation arc-en-ciel. La fin de l’Apartheid, l’élection de Nelson Mandela, la démission de Thabo Mbeki… l’auteure d’Afrique du Sud : enjeux de la nation arc-en-ciel (Acoria éditions 2010) les a vécues et les partage avec ses lecteurs. « Ce livre n’a pas d’autre prétention que d’être celui d’une journaliste », annonce l’auteure dès la première ligne.

Afrik.com : Pour quelle raison avez-vous souhaité écrire un tel ouvrage ?

Anne Dissez :
C’est tout simplement parce que j’ai vécu 12 ans dans ce pays en tant que journaliste et que cela a été une aventure assez unique, à une période où le pays connaissait des bouleversements importants. C’était une expérience professionnelle passionnante et j’ai voulu la partager.

Afrik.com : Quel est votre regard sur l’après Mandela ?

Anne Dissez :
La succession de Mandela a été très difficile. On ne succède pas à quelqu’un qui a eu une telle influence les doigts dans le nez ! Mais ce qu’on peut retenir, c’est que Mandela était là pour faire émerger l’Afrique du Sud comme un pays démocratique, en gommant les différences raciales, alors que son successeur, Thabo Mbeki, a voulu l’intégrer dans la course à la mondialisation.

Afrik.com : Qu’est ce que la Coupe du monde de football va apporter au pays ?

Anne Dissez :
Beaucoup sur le plan financier. Cela ne va pas changer la vie après le Mondial, mais ça la change pendant parce que c’est très festif et que les gens sont unis autour du sport. C’est principalement l’image du pays qui va changer. Je suis très impressionnée par le nombre de journalistes qui sont sur place et le nombre de reportages qui sont faits sur l’Afrique du Sud. On a toujours présenté les townships comme des bidonvilles et, aujourd’hui, le gouvernement a fait en sorte d’en faire des zones vivables. Il reste cependant de grandes inégalités. Et ces inégalités resteront après la Coupe du monde. Mais ce que je trouve positif, c’est qu’on a le sentiment que cette Coupe du monde a été prise à bras le corps par tous les Sud-africains alors que je pensais qu’elle le serait par une élite. Même les syndicalistes ont saisi l’occasion pour faire passer leurs revendications. C’est une très bonne chose pour le pays.

Afrik.com : Vous avez passé douze ans dans le pays. Qu’est ce qui vous a le plus marqué durant votre séjour ?

Anne Dissez :
Les moments les plus forts ont été ceux de la réconciliation. C’est impressionnant la manière dont Mandela a fait passer le pays de l’Apartheid à une nation où tous les Sud-africains parviennent à vivre côte à côte. Cette Commission de vérité et de réconciliation a vraiment véhiculé une émotion forte. J’ai été également marquée par la grande politisation des Sud-africains et étonnée par la grande maturité politique de ce pays.

Afrik.com : Pensez-vous que Jacob Zuma soit à la hauteur des défis que le pays doit relever ?

Anne Dissez :
Oui. Les défis sont énormes et un seul homme peut difficilement les relever tous. Cependant, il peut faire certaines choses. Thabo Mbeki a beaucoup déçu pour diverses raisons et c’est pour cela que Zuma est là aujourd’hui. Il est pragmatique, à l’écoute et se fait conseiller par plusieurs personnes. Ce n’est pas un sans faute bien entendu, mais je pense qu’il n’a pas fait d’erreur majeure depuis le début de son mandat.

Afrik.com : Avez-vous d’autres projets de livre ?

Anne Dissez :
J’en ai déjà publié un l’année dernière, L’Afrique du Sud aujourd’hui, qui est un guide. J’avais et ai toujours envie d’écrire tout ce que j’ai vécu pour le partager avec mes lecteurs. C’est important.

 Afrique du Sud : enjeux de la nation arc-en-ciel d’Anne Dissez

Acoria éditions, 244 pages

Commander Afrique du Sud: enjeux de la nation arc-en-ciel