Afrique du Sud : le tabac bientôt interdit dans les lieux publics

Le gouvernement sud-africain a décidé de bientôt mettre en place une loi pour interdire le tabac dans les lieux publics les plus fréquentés du pays. Une mesure qui ne fait pas l’unanimité.

Les Sud-africains ne pourront bientôt plus fumer partout. Le gouvernement sud-africain a prévu d’interdire le tabac dans les lieux publics les plus fréquentés du pays. L’objectif, durcir la loi anti-tabac. Sur les plages par exemple, un fumeur ne pourra pas allumer sa cigarette s’il ne se trouve pas à au moins 50 mètres de son prochain, rapporte l’AFP. Un projet d’ores et déjà contesté. De nombreux détracteurs s’y opposent, le qualifiant d’ « extrême » et « intrusif ». D’autres estiment qu’il sera inefficace pour réduire le nombre de fumeurs tant qu’il n’y aura pas une interdiction totale du tabac. Selon eux, tous les édifices devraient devenir 100% non-fumeurs.

C’est la seconde tentative, en cinq ans pour rendre la loi anti-tabac plus stricte. « Plus personne ne fume dans les centres commerciaux », depuis 2007, d’après Peter Ucko, directeur du conseil national anti-tabac. En dix ans, la consommation de cigarettes a baissé de 30 % en Afrique du Sud. On compte à peu près 7,7 millions de fumeurs qui sont principalement des hommes.

« C’est notre notre devoir d’améliorer la législation »

Une baisse de consommation de cigarettes qui n’arrange pas les affaires des producteurs de tabac à l’instar des plantations tabacoles du Mpumalanga au Nord-Est et du British American Tobacco qui détient 86 % du marché national. Le paquet de cigarettes le moins cher coute environ 1,50 euro en Afrique du Sud.

« C’est notre droit et notre devoir, comme n’importe quel pays, d’améliorer la législation », selon le porte-parole du ministère de la Santé, Fidel Hadebe. Depuis le début de la lutte contre le tabagisme en 2007, les publicités pour le tabac sont interdites, mais ce n’est pas le cas de celles pour l’alcool. Aucune mesure contre l’alcool n’a été prise. Pourtant, l’Afrique du Sud est le pays où l’on compte le plus de cas de syndromes d’alcoolisme fœtal.

Lire aussi :

 Algérie : le cancer fait des ravages chez les jeunes

 Michel Sidibé exhorte les Africains à produire leurs médicaments

 Lutte anti-tabac : l’OMS appelle à la vigilance