Afrique du Sud : le président Zuma enrôle des anges

Le président d’Afrique du Sud, Jacob Zuma, s’est retrouvé dans une situation délicate avec la communauté chrétienne, après avoir dit à des partisans de l’ANC « que seule une carte de membre de l’ANC peut garantir un passage automatique au ciel ».

Dans le cadre de la campagne pour les élections locales qui vont avoir lieu dans quelques mois, le président sud-africain Jacob Zuma a prévenu les partisans de l’ANC, le parti au pouvoir, que voter pour l’opposition revenait à choisir le diable. « Lorsque vous votez pour l’ANC, vous choisissez également d’aller au ciel. Lorsque vous ne votez pas pour l’ANC, vous devriez savoir que vous avez choisi cet homme qui porte une fourche… », aurait déclaré M. Zuma dans l’Eastern Cape.

« Lorsque vous êtes porteur d’une carte de membre de l’ANC, vous êtes bénis. Quand vous êtes là-haut, il existe différentes cartes utilisées mais quand vous avez une carte de l’ANC, c’est un laisser-passer direct pour aller au ciel », a-t-il dit, ajoutant que, « quand Jésus nous cherche, il nous trouve vêtus de noir, vert et or (couleurs de l’ANC)… les saints appartiennent à l’ANC. »

Ce n’est pas la première fois que les remarques de M. Zuma conduisent à une tempête politico-médiatique. Au cours de la campagne 2009 des élections générales, le président sud-africain a dit à maintes reprises, lors de rassemblements de ses partisans, que les décisions du parti au pouvoir, le Congrès national africain, seraient la règle jusqu’à ce que Jésus revienne.

Le Parti démocrate-chrétien de Kenneth Meshoe a condamné les commentaires de M. Zuma, disant qu’ils étaient une honte et tout simplement blasphématoires. Il a précisé qu’aucun ange ne voudrait porter les couleurs de l’ANC. « Je suis choqué d’apprendre que le président sud-africain puisse faire une déclaration aussi ridicule. Il est non seulement choquant, mais il est aussi décevant d’entendre le chef de l’Etat qui devrait être un exemple d’intégrité devenir la risée de la nation en prononçant des paroles trompeuses », a-t-il déclaré. « Ce n’est rien, mais c’est trompeur. Personne ne peut accéder au ciel en raison de son appartenance à un parti politique. Pour lui, dire que les anges du ciel portent les couleurs de l’ANC, ce n’est rien, mais c’est un blasphème », a ajouté M. Meshoe.

Le chef du Parti démocrate-chrétien a exhorté tous les membres chrétiens de l’ANC à signer une pétition destinée au président Zuma, lui demandant de présenter des excuses pour ses propos blasphématoires et de déclarer que les « anges ne font pas de politique ».