Afrique du Sud : le parquet s’oppose à la réhabilitation rapide de Pistorius


Lecture 2 min.
arton43415

Le parquet s’est opposé, ce mardi, à la réhabilitation rapide d’Oscar Pistorius. Le champion paralympique sud-africain veut éviter la prison pour avoir tué sa petite amie, Reeva Steenkamp.

Le parquet s’est opposé, ce mardi, à la réhabilitation rapide d’Oscar Pistorius. Le champion paralympique sud-africain veut éviter la prison pour avoir tué sa petite amie, Reeva Steenkamp, la nuit de la Saint Valentin, en 2013. Annette Vergeer, fonctionnaire des services de probation, a expliqué que « l’accusé n’avait pas agi en récidive », qu’il était « relativement jeune », « sincère dans ses remords », qu’il « avait réalisé la gravité de son infraction » et souffrirait d’un mauvais suivi médical en prison. « Cela le détruirait davantage », a-t-elle dit, recommandant une amende ou du sursis : « Un accusé ne peut pas être sacrifié pour répondre à la pression de l’opinion ». « Il a les capacités d’être un citoyen utile à la société, et un atout inestimable pour les autres handicapés en particulier les enfants », a-t-elle ajouté.

Lundi, le manager de Pistorius, Pete ven Zyl, avait lui aussi tenté un coup de poker en dressant le portait d’un sportif soucieux de vouloir améliorer la vie des enfants nés avec un lourd handicap. Mais pour le procureur Gerrie Nel, se consacrer à une telle cause « n’a rien d’original ». « C’est simplement une étape de carrière », a-t-il affirmé, rappelant que Pistorius, avant qu’il ne tue sa petite amie, avait déjà été honoré par de multiples sollicitations.

Oscar Pistorius a été reconnu coupable, en septembre, d’homicide involontaire. La juge Thokozile Masipa a estimé que l’homicide volontaire n’était pas démontrée, ce qui a provoqué la colère des proches de la victime. L’athlète a toujours soutenu s’être armé pour neutraliser un cambrioleur.

Hier, un expert du service pénitentiaire sud-africain a suggéré de condamner l’athlète à trois ans d’arrêts domiciliaires et un travail d’intérêt général. La juge Masipa pourrait annoncer la sentence dès vendredi, selon une source proche du parquet qui s’est confiée à l’AFP.

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter