Afrique du Sud : le ministre des Mines accusé d’avoir acheté le silence de journalistes

Gwede Mantashe

Le ministre sud-africain des Mines, Gwede Mantashe, est accusé d’avoir tenté d’acheter le silence de journalistes qu’il voulait dissuader de faire des révélations sur sa personne.

Voulant dissuader des journalistes de publier un article sur ses relations avec une call-girl, le ministre sud-africain des Mines, Gwede Mantashe, aurait sorti le chéquier pour que ces derniers gardent le silence. On évoque même une somme de 4 800 dollars payés aux deux journalistes du journal Sunday World, qui a lui-même fait cette déclaration. L’homme voulait tout faire pour étouffer cette affaire.

Des relations extraconjugales, avec une call-girl de 26 ans, qu’il partageait aussi avec un autre membre du gouvernement, le ni plus ni moins connu ministre du Budget, Tito Mboweni, un proche du Président. Des révélations qui pourraient faire perdre toute crédibilité au chef de l’Etat, Cyril Ramaphosa, qui avait dit sa ferme volonté de mener une lutte sans relâche contre la corruption dans le pays.

Les ministres en ont pris pour leur grade, ce qui amène certains observateurs à traiter ces agissements « d’acte criminel » ; les populations sont scandalisées de voir leur pays dans une telle situation et de devoir vivre ainsi, au point de se noyer dans une mer de corruption.